Posté le 26 juin 2013 par Julia dans Mode
 
 

Trouer soi-même son jeans

jean troue
jean troue

Comment trouer soi-même son jeans ?

Les jeans troués ou jeans destroy sont indémodables. On les porte avec un débardeur long pour avoir un look grunge, avec un chemisier fleuri et une veste en peau de bête pour le look hippie et avec une chemise unie et une veste assortie pour un effet mi-classe mi-cool.

Les ustensiles

Pour trouer soi-même son jean voilà ce qu’il faut avoir :

  • Un jean en vrai denim acheté au marché aux puces ou sur un site de vêtement pas cher. Sinon, un ancien jean peut faire l’affaire.
  • Un crayon et une règle.
  • Du papier de verre grossier et une lime à bois.
  • Un bloc de bois plat.
  • Un couteau.

Les étapes de la réalisation

Travaillez dans une pièce bien lumineuse et sur une surface plane et dégagée pour éviter de vous stresser. Pour ce qui est de la réalisation de votre jeans destroy, rien de plus simple. Voici comment faire :

  • Placez le jean sur le plan de travail et à l’aide du crayon et de la règle, tracez les zones à travailler (à trouer). Pour être plus réaliste, choisissez les zones du pantalon qui s’usent vite comme la cuisse, le genou, les poches.
  • Placez le petit bloc de bois plat derrière la zone que vous avez déterminé et commencez par frotter cette zone avec la lime à bois. Une fois que les marques d’usure apparaîtront vous pouvez continuez de frotter la zone avec le papier de verre grossier.

Maintenant que vous avez des fibres qui s’effilochent, desserrez-les avec le couteau  pour avoir des fibres lâches.

Entretenir le jean pour ne pas trop étirer les trous

Maintenant que vous avez des fibres lâches, il est sûr qu’elles s’étireront au fur et à mesure que vous lavez le jeans.

Pour ne pas étirer les trous, vous pouvez :

  • coudre les extrémités des trous créés
  • coudre un tissu coloré ou un morceau de jean délavé à l’envers de chaque trou.



Cet article vous a été utile ? Faites-le savoir !



Julia

 
Julia
« Ecrire est un acte d'amour. S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture. » Jean Cocteau. Passionnée, ambitieuse, curieuse, je laisse la trace de mes mots afin de la rendre utile aux autres.