Catégories
Arts, culture, loisir, jeux, série, cinéma, musique, livre

22 types de personnes très ennuyeuses que vous voyez dans les salles de cinéma

Il est incroyablement ennuyeux d’avoir des gens qui chuchotent, qui applaudissent ou qui gloussent inutilement lorsque vous regardez un film. L’article ci-dessous énumère 22 types de personnes ennuyeuses que vous voyez au cinéma.

Le ronflement dérangeant !

Dame : Excusez-moi, pouvez-vous vous réveiller ? C’est un théâtre.
Un homme : Zzzzzzz …
Lady : Pourriez-vous dormir tranquillement, au moins ? Laissez les autres apprécier.
Man : Zzzzz …
Lady : Arrrrgh ! ! !

Vous avez certainement déjà croisé plusieurs types de personnes dans les salles de cinéma, des plus silencieuses aux plus bruyantes. L’un de ces types est officieusement et tristement appelé les gâteux ou les frimeurs ou les irritants, et ils peuvent être pathétiquement ennuyeux. Lorsque vous allez au cinéma, vous vous attendez à un peu de calme pendant que vous vous concentrez sur le film, un peu d’amusement lorsque vous êtes avec des amis, et peut-être un peu de suspense. Personne n’aimerait entendre quelqu’un parler continuellement, ricaner inutilement et passer des commentaires désobligeants.

Mais alors, il y a certains types de cinéphiles qui ont des habitudes incroyablement irritantes qui peuvent vous exaspérer. Les paragraphes ci-dessous dressent une liste de 22 types de personnes agaçantes que l’on voit au cinéma.

La race des grignoteurs

Oh oui, le pop-corn et les frites sont des compléments formidables pour profiter d’un film. Mais les grignoteurs ignorent commodément le film, et se retrouvent à se gaver de quelque chose toutes les 10 minutes. Ils veulent des sandwichs, des hamburgers et des beignets, et le plus ennuyeux est que beaucoup d’entre eux sont incroyablement bruyants pendant qu’ils mangent. Cela devient très irritant de se concentrer sur le film avec la vue, l’odeur et le son de la nourriture, n’est-ce pas ?

Les intellectuels

Vous seriez surpris de savoir qu’il existe encore de tels individus qui arrivent au cinéma avant tout le monde, et qui passent leur temps à lire soit le journal, soit un roman, soit même des livres sur leur smartphone ! Si cela ne suffit pas, il essaiera d’exposer ses connaissances inégalées à la première personne assise à côté de lui. Pas seulement avant le film, mais aussi pendant, il ne peut pas survivre sans montrer son incroyable intelligence. Vous parlez d’agacement !

Les texteurs habituels

Pourquoi payer un billet de cinéma, venir dans la salle de cinéma et passer son temps à envoyer des textos aux gens ? Au-delà de moi. Vous trouverez toujours, non pas une, mais plusieurs personnes qui envoient des textos en permanence. Un fort rayon de lumière entre le public (en dehors de l’écran de cinéma) et les cliquetis irritants au milieu de l’incroyable obscurité de la salle de cinéma est exaspérant au-delà des limites.

Individus aux habitudes irritantes

Quel que soit le genre de film que vous prévoyez de regarder, vous êtes sûr de tomber sur cet individu inconscient de ce qui l’entoure et qui est soit en train de ronfler dans la salle climatisée, soit de se creuser le nez, soit de tousser ou d’éternuer, soit de bâiller sans se couvrir la bouche. Ces individus ont définitivement besoin d’un rappel à l’ancienne des bonnes manières et de l’étiquette avec une tape sur la tête.

Les Tapeurs

Les tappers ne peuvent pas rester assis pendant le film, ils sont le genre d’individus éternellement agités. Ils ne cessent soit de taper du pied sur le sol, soit de bouger leurs orteils de haut en bas, soit de tambouriner leurs doigts sur l’accoudoir, soit de s’agiter dans tous les sens. Même si l’ensemble du public est ravi de son attention en raison des péripéties du grand écran, ces vapoteurs continuent joyeusement leurs bizarreries agaçantes, que Dieu aide les personnes assises à côté d’eux.

Les sur-réacteurs

Aaah ! ! !», «Wooow !!!», «Oh mon Dieu, oh mon Dieu !», «Non non !». Ce sont quelques-unes des exclamations occasionnelles que vous entendrez de la part des sur-réacteurs. Plutôt, des réacteurs bruyants. Chaque scène, chaque dialogue nécessite et suscite en eux une réaction forte et inutile. Si la scène est humoristique, ils rient comme des diables, si la scène est violente, ils hurlent comme des diables. De quoi perturber toute la salle de cinéma.

Les fous des toilettes

Ces individus sont assez uniques car ils semblent avoir un contrôle de leur vessie comparable à celui d’un bambin de quatre ans. Pendant un film de durée moyenne, vous les trouverez fréquentant les toilettes presque toutes les demi-heures. Aucun répit pour ces pauvres diables et par la suite pour les autres âmes de cinéphiles aussi.

Les accros du téléphone

Dieu aide ces âmes accros à la technologie. Je veux dire, s’ils sont si occupés et si importants, pourquoi prennent-ils la peine de venir voir le film ? Ces accros parlent au téléphone pendant le film, qui plus est à voix haute, provoquant assez de chaos et de chahut dans la salle et distrayant les autres cinéphiles pendant une scène importante. Dégoûtant et irritant.

Les bavards

Bla bla bla bla bla … ‘. Voilà ce que fait le bavard. Parler, parler, et parler – il n’y a pas de fin à cela. Ils parlent sans fin du film, ou de la météo, ou même de leur vie personnelle, ou de n’importe quoi sous le soleil. Ils parlent à leurs amis, à leur famille et même à des inconnus. Et ils crient, applaudissent et sifflent pour la plus idiote ou la meilleure des scènes de film. Il est difficile de trouver ne serait-ce qu’un moment de paix quand un moulin à paroles est dans les parages. Odieusement irritant, sans aucun doute.

Les Chuchoteurs

Grrrr….. est la réaction quand on a le malheur d’être assis à côté de ces chuchoteurs. Si les bavards n’étaient pas assez irritants, les chuchoteurs étaient exaspérants. Tout ce qu’ils demandent, parlent ou chantent est fait dans un murmure aigu et grinçant, suffisant pour donner un complexe aux oiseaux chuchoteurs. Lorsque cela dure plus de 5 minutes, vous n’avez qu’une envie, c’est de lui taper sur la tête en criant : «Parle ! S’il te plaît, parle ! Ne chuchote pas !’.

types de personnes en salle cinéma

Les parents

N’offense aucun parent s’il vous plaît, mais est-il vraiment nécessaire d’amener les bébés de moins d’un an et les tout-petits au cinéma ? Je suis sûr que vous pouvez trouver une baby-sitter pour quelques heures. Les enfants sont mignons, oui, mais c’est vraiment irritant d’ entendre sangloter comme des fous quand le film a une scène plutôt intéressante. C’est encore pire lorsque le parent ne prend pas la peine d’apaiser l’enfant. En fait, vous trouverez probablement de nombreux parents qui emmènent leurs bambins de deux ou trois ans voir des films pour adultes, et qui se plaignent ensuite du langage utilisé par les gens dans la salle de cinéma.

Les parents ne sont pas les seuls à se plaindre.

Je veux dire, les parents, comprenez s’il vous plaît. Vous êtes en train de regarder un film pour adultes. Si les jeunes qui vous entourent jurent, techniquement, ce n’est pas de leur faute. Pourquoi avez-vous besoin d’emmener votre enfant voir de tels films ? Troisièmement, emmener vos enfants voir des films d’horreur destinés à des enfants de leur âge, et agir comme un enfant en leur présence. Criant. Faire tomber le pop-corn. Et tout le reste. Non, non, ce n’est pas mal du tout. Juste tout simplement dégoûtant et ennuyeux.

Les premières fois

Ouais, celui-là est vierge. Détendez-vous, pas littéralement. Il/elle est un(e) débutant(e). C’est probablement leur première expérience de visionnage d’un film d’horreur, d’une comédie romantique ou d’un thriller d’action. Et ils feront des « oooh « et des « aaah « pour pratiquement toutes les scènes du film, à quelques détails près.

Les commentateurs

Ces individus ont un besoin incessant de commenter à peu près tout. Du réalisateur au premier rôle féminin en passant par les acteurs secondaires, la cinématographie, la chorégraphie, les costumes, tout. Des commentaires incessants, comme «Oh, l’actrice porte du Gucci», «Oh wow ! Les effets sont brillants !», «Dégoûtant. Je n’aime pas son costume’, ou encore ‘La livraison du dialogue du protagoniste est plutôt faible, vous ne trouvez pas ?’ peuvent grincer n’importe quel cinéphile sincère.

Les ricaneurs

Il n’y a aucune raison de rire, dans le film ou ailleurs, et pourtant il y a toujours quelqu’un qui le fait. Oui. Même pour une scène sérieuse. Incroyablement, ces personnes peuvent rire tout au long du film, pour les scènes les plus nulles et les raisons les plus stupides.

The Creeps

Vous pouvez ou non les croiser très souvent. Cet individu vient au cinéma, mais passe son temps à dévisager les autres au lieu de regarder le film. Certains creeps peuvent même s’approcher furtivement de vous, s’asseoir derrière vous et vous déranger de la manière la plus étrange qui soit. Quel culot ils ont !

Les retardataires

Les retardataires peuvent être exaspérants, car ils arrivent bien après les premières scènes et distraient alors les autres d’abord en s’excusant tout en rejoignant leur siège, leur silhouette créant une perturbation de masse pour tout le monde, et ensuite, par leurs discussions chuchotées sur combien ils ont manqué ou non l’action à l’écran. Parfois, on a envie de vider son seau de pop-corn sur eux. Non, non, attendez. Le pop-corn est trop précieux pour être gaspillé sur ces gens inconsidérés.

Les lâches délicats

Ces personnes sont généralement repérées pendant les films d’horreur. Tout le monde a peur en regardant ce genre de films, donc pas de quoi se plaindre. Mais est-il nécessaire de s’effrayer et de crier même lorsque la scène n’est pas si horrifiante que ça ? Vous trouverez beaucoup de ces énergumènes qui crient et s’agrippent à la main de leur partenaire et se mettent même à faire semblant de pleurer, certains, pour probablement attirer l’attention, et d’autres, pour Dieu sait quelles raisons.

Les métamorphes

Ces individus ne restent tout simplement pas assis sur un seul siège. Faites-lui le signe d’un siège vide, et il s’y rendra en trébuchant, ignorant les vociférations des gens autour. S’il n’est pas en mesure d’avoir une bonne vue du film de là, il se déplacera vers un autre siège vide. Et ainsi de suite, jusqu’à la fin du film. Incroyablement gênant.

Les questionneurs

Ces personnes exaspérantes doivent certainement soit lire les critiques de films avant d’entrer, soit au moins garder leurs yeux et leurs oreilles et autres organes sensoriels en état de marche. Ils doivent poser une question sur chaque scène, chaque dialogue. Soit ils sont trop bêtes, soit ils ne font pas attention. Quelle que soit la raison, ils peuvent bombarder leur voisin cinéphile de questions et de questions, jusqu’à ce que cette pauvre âme soit prête à exploser.

Les machines à pleurer

Vous avez peut-être déjà croisé ces individus assez régulièrement. Il/Elle est l’imbécile émotif, sanglotant et sentimental qui pleure pour chaque scène. Même si la scène n’est pas très émotive, vous trouverez cette personne en train de pleurer tranquillement, en reniflant dans ses mouchoirs, ou avec une expression douce et émotive. D’accord, je ne condamne pas ceux qui sont sentimentaux, et oui, nous ressentons tous diverses émotions en regardant de tels films, mais pas pour chaque foutue scène, par pitié !

Les spoilers de l’intrigue

Il sait tout du film, et ne perd pas de temps pour dévoiler le suspense. Soit il a déjà regardé le film et fait étalage de trucs qu’il connaît déjà et que les autres ne connaissent pas, soit il a probablement tous entendu quelqu’un d’autre. Quelle que soit la raison, il est irritant au-delà des moyens de voir quelqu’un révéler l’intrigue ou le tueur. Où est l’excitation alors ?

Les couples

Comment cette catégorie de personnes ne peut-elle pas figurer sur la liste ? Ce sont les couples amoureux qui viennent au théâtre et qui ont suffisamment de PDA pour faire chier la personne assise à côté d’eux. Je veux dire, l’amour est jeune et beau, oui, mais avez-vous vraiment besoin de le montrer au public ? Malgré le fait qu’ils soient assis dans les coins sombres du théâtre et qu’ils essaient de garder leur action aussi discrète que possible ; invariablement, les personnes assises autour sont distraites et dérangées, et à l’occasion, même dégoûtées.

Et bien il y en a beaucoup d’autres, et aussi irritants qu’ils soient, nous allons quand même au cinéma et les supportons. Nous aimons le cinéma, n’est-ce pas ? Et qui plus est, nous possédons aussi certaines des habitudes agaçantes ci-dessus. Allez, ne le niez pas ! (Wink wink !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *