Les démarches pour créer son entreprise de service à la personne

HomeB2B, service aux entreprises, service aux professionnels

Les démarches pour créer son entreprise de service à la personne

En France, comme partout ailleurs dans le monde, nous vivons une époque de transition. On peut en effet parfaitement ressentir la prise de pouvoir de certains pans numériques de l’économie au détriment de secteurs industriels traditionnellement leaders historiques. En parallèle, nous assistons également à un vieillissement généralisé de la population et à l’augmentation constante de la demande en services associés. Voici donc pourquoi créer son entreprise de service à la personne est une bonne idée dans le contexte actuel ainsi que les moyens d’y parvenir.

Pourquoi créer son entreprise aujourd’hui ?

Avant de préciser les raisons qui peuvent pousser un individu à créer son entreprise de service à la personne aujourd’hui, il est important de rappeler plus généralement en quoi le modèle économique d’aujourd’hui repose sur l’initiative individuelle. En effet, dans de nombreux secteurs de l’économie, il est désormais plus facile de créer son propre poste en devenant entrepreneur plutôt que de chercher à se faire embaucher via un travail salarié. Ceci s’explique en premier lieu par les politiques publiques libérales menées par les gouvernements récents.

Devenir entrepreneur est aujourd’hui plus simple, grâce par exemple à la microentreprise. En outre, le nombre de statuts juridiques disponibles est en augmentation et des formes juridiques comme la SASU ou l’EURL ont permis à des individus néophytes de lancer leur activité dans des conditions optimales. À terme, l’entrepreneuriat pourrait bien supplanter le salariat, voire devenir le modèle quasi exclusif dans le marché du travail. En bref, créer son entreprise, c’est faire le pari de l’avenir, tout en prenant les rênes de son existence en mains.

Lancer son entreprise de service à la personne pour profiter d’un marché porteur

La microentreprise a permis à de nombreux secteurs, du numérique notamment, de proposer de nouvelles façons de travailler et de consommer. Notre société numérisée présente ainsi un double visage. D’un côté, nous sommes toujours plus connectés et avons accès à des services extrêmement diversifiés. Livraison de repas à domicile, réservation de chauffeur directement depuis le smartphone, mais aussi cours en ligne ou encore marketing digital sont autant de preuves de l’invasion des réseaux dans tous les secteurs de notre vie quotidienne.

D’autre part, et peut-être paradoxalement, nous sommes de plus en plus accaparés par le travail et obnubilés par le fait d’optimiser nos vies. Nous avons donc besoin de toujours plus de services à la personne. Baby-sitter, jardinage, bricolage et cours en tous genres sont ainsi des activités en pleine expansion. Le vieillissement de la population induit aussi une demande toujours plus forte en matière de services à la personne, comme les soins à domicile ou les activités de ménage. C’est pourquoi créer son entreprise de service à la personne aujourd’hui, c’est s’assurer des possibilités de croissance intéressantes pour de nombreuses années.

De l’idée au projet d’entreprise

Comment donc procéder pour créer son entreprise de service à la personne de manière optimale ? La première chose à faire consiste à préciser son idée et à en définir les contours. Quel type de service souhaitez-vous proposer ? À quel public cela s’adresse-t-il ? Existe-t-il déjà une offre concurrente ? Vous devrez répondre à toutes ces questions avant même d’envisager la création de votre structure. Si votre étude de marché confirme qu’un secteur est à conquérir et qu’il existe une vraie demande, alors vous pourrez passer à la phase d’élaboration de votre business plan.

Ce business plan vise à lister les besoins de l’entreprise et à définir ses objectifs. Il vous faudra ainsi préciser les recrutements nécessaires, établir la liste des équipements et fournitures à acheter, déterminer le type de local dont vous aurez besoin et penser à l’adresse du siège social entre autres. Même s’il est possible d’effectuer un changement adresse kbis de l’entreprise plus tard. D’autre part, vous devrez fixer des objectifs de croissance suffisamment précis pour vous donner un cap à suivre. Le but principal de cette phase est de déterminer s’il est possible de créer une entreprise de service à la personne qui soit rentable le plus rapidement possible, idéalement dès la première année.

démarches pour créer entreprise service

La question du financement de votre projet entrepreneurial

Pour créer son entreprise de service à la personne dans les meilleures conditions, il est important de pouvoir compter sur un business plan détaillé. Et l’un de ses objectifs principaux est aussi de préciser les besoins financiers de votre future structure. Une fois que cette tâche est effectuée, il sera alors nécessaire de se mettre en quête de financements. C’est une étape que certains trouvent excitante et stimulante, tandis que d’autres ont beaucoup de difficultés à s’y atteler. Mais ce qui est certain, c’est qu’elle constitue un passage obligé et une étape incontournable de toute création d’entreprise réussie.

Le plus pratique consiste bien sûr à utiliser ses fonds propres pour lancer son activité. Néanmoins, et particulièrement dans le monde du service à la personne, il est souvent nécessaire de disposer d’un matériel pointu et de personnels qualifiés. Il peut aussi être indispensable d’investir dans un local particulier, comme dans le cas d’une crèche ou d’une maison de retraite. Pour obtenir de telles sommes, le prêt bancaire est bien souvent obligatoire, mais sachez qu’il est également possible de bénéficier d’aides gouvernementales à la création d’entreprise ou bien d’utiliser les possibilités du crowdfunding pour collecter les fonds nécessaires.

Bien choisir le statut de son entreprise de service à la personne

Comme toujours dans le monde de l’initiative individuelle, créer son entreprise de service à la personne impose de sélectionner un statut juridique pertinent et adapté à son activité, ce qui n’est pas toujours simple lorsque l’on est néophyte. Sachez qu’il est possible de vous faire accompagner par des experts juridiques, notamment via les plateformes en ligne dédiées à la question. Rappelez-vous que le statut de votre entreprise déterminera non seulement ses règles de fonctionnement, ses propriétés fiscales ou de transmission, mais aussi les modalités de son évolution.

Les questions à se poser sont multiples. Si vous souhaitez entreprendre seul, vous pourrez vous intéresser à la microentreprise, mais aussi à la SASU ou l’EURL. Pour faire votre choix entre les deux dernières, il faudra notamment prendre en compte les particularités de leurs régimes social, fiscal et surtout l’importance de l’engagement de l’entrepreneur, de son patrimoine personnel en fait, au sein de son activité professionnelle. Pour simplifier, on peut dire que l’EURL est protectrice, mais limitante en termes d’expansion, tandis que la SASU est beaucoup plus libre dans son fonctionnement, mais nécessite plus d’ajustements. Si vous choisissez d’entreprendre à plusieurs, il faudra alors choisir entre SARL et SAS, qui sont les pendants collectifs des SASU et EURL.

Les formalités administratives pour créer son entreprise

Une fois votre choix de statut arrêté, vous pourrez passer à la phase de création de votre entreprise proprement dite. Pour cela, hormis pour la microentreprise qui est un statut très simplifié et donc à part, vous devrez en premier lieu rédiger vos statuts. Les contraintes sont très différentes en fonction du statut choisi. Là encore, se faire accompagner peut être un investissement rentable, notamment pour éviter des modifications ultérieures.

Ensuite, il faudra déposer votre capital social en banque ou chez un notaire et publier un annoncé légal dans un journal assermenté, pour faire connaître la naissance de votre entreprise aux tiers. Ces deux interlocuteurs vous remettront des attestations, de dépôt et de parution, que vous devrez inclure dans le dossier de demande d’immatriculation à envoyer au greffe du tribunal de commerce ou au CFE dont vous dépendez. Ajoutez à ce dossier une copie des statuts signés et datés, une attestation de non-condamnation ainsi que le formulaire Cerfa M0 rempli et signé et vous voilà prêt à vous faire connaître. Créer son entreprise de service à la personne demande un peu d’organisation et si vous doutez, n’hésitez pas à vous faire accompagner, vous en tirerez de nombreux bénéfices annexes !

COMMENTS

WORDPRESS: 0